Réinventer pour mieux plaire, c'est vieux comme le monde

Je me souviens de l'époque où internet était simple, on uploadait des fichiers wordpress sur nos hébergeurs free gratuits comme on changeait de slip le matin, on modifiait nos thèmes sans vraiment faire gaffe aux balises et ça merdait une fois sur deux mais on était les rois du monde.

En dix ans tout a pas mal changé, et loin de moi l'idée de jouer les vieilles connes mais les codes sont différents aujourd'hui. On parle de réengagement depuis quelques années, c'est un concept vieux comme le monde que la startup nation a réinventé depuis que les applications existent, c'est à dire un peu moins de dix ans en réalité. Les emails, qu'on recevait autrefois comme on reçoit des lettres papiers écrites avec amour aujourd'hui, sont devenus une nuisance et ne me lancez pas sur les notifications push qui en quelques années d'existence ont pris autant de place dans nos vies qu'un bébé relou qui te rappelle qu'il n'a été nourri que six fois aujourd'hui.

C'est peut-être le fait que la touche t de mon clavier soit un peu déconnante ce soir (si elle manque dans certains mots vous saurez pourquoi, sachez que c'est très handicapant), mais ça me rappelle un temps plus simple où il ne fallait pas réfléchir à l'heure à laquelle tu décidais d'envoyer ta newsletter ni si son sujet allait plaire parce que de toute façon c'était un toutes-boîtes qu'on devait envoyer et un truc auquel on ne réfléchissait pas plus que ça.

Les choses ont changé ces dernières années, et comme souvent pour le mieux. Vous connaissez à présent ma passion pour les emails, parce qu'on en fait de tellement formidables, comme Adestra qui fait des boules de neiges interactives, ou encore des juste drôles sans aucun but, ou encore ceux qui te vendent des pompes glow-in-the-dark, que dans tous les cas je trouve que c'est impossible de ne pas être fasciné et aimer ça.

Tout ça, toutes ces merveilles, ça veut dire qu'il est absolument inacceptable d'envoyer des emails nuls. De ne pas réfléchir plus que ça, d'envoyer des trucs inutiles, que les gens archivent d'un swipe sans plus même soupirer tant c'est commun. C'est ce que j'essaie de faire avec le Stray Mail depuis un an et demi maintenant.

Comme il a fait des bébés, lui et quelques autres, - ce qui est très cool - les newsletters voyage se sont démultipliées ces derniers temps et l'intérêt du Stray Mail a diminué. Il était donc temps de se replier, de réfléchir, d'admettre que l'envie n'y était plus trop et de repenser le bordel.

C'est donc avec beaucoup d'excitation (surtout qu'au moment où j'écris ces lignes j'ai bu une demie bouteille de champagne et encore rien foutu sur le plan des emails même, donc c'est pas super étonnant que je sois pleine de motivation) que je vous présente le nouveau Stray Mail : puisque l'époque veut que la part belle soit donnée au choix de l'abonné, je vous offre le choix ultime. Une newsletter où vous choisissez jusqu'au thème de l'email à venir. Où vous choisirez d'une fois à l'autre le pays où le Stray Mail vous emmènera la fois prochaine, dans des emails plus courts, allant droit à l'essentiel et vous faisant voyager, parce que finalement c'est le but.

Je vous souhaite une super année 2019, personnellement, je me souhaite de continuer à innover, à inventer des trucs un peu couillons, pas forcément utiles, mais qui amèneront un peu de joie dans vos boîtes mails, hopefully !

A la vôtre, les copains !

Lyl

Photo by Paul Trienekens on Unsplash